La Redoute.

Jour 2.

« Pas de nouvelle personne à proximité. Utilisez Passeport pour choisir un nouvel emplacement. »

Voilà, j’ai fait le tour de Tinder. C’était aussi fastidieux que de se farcir toutes les pages du catalogue de La Redoute version bottin (- à l’époque, où il faisait 600 pages et qu’on pouvait trouver aussi bien des vibromasseurs que des matelas, des chaussettes en jacquard que des nuisettes en soie, des pantalons en 8 ans que des robes en 44 –) à la recherche d’une affaire exceptionnelle, que bien sûr, on ne trouve pas.

L’expérience était enrichissante et divertissante. J’ai trouvé :

  • des mecs-tapis de bain : ceux là étaient fades et il ne fallait les choisir que pour leur fonctionnalité.
  • des mecs-costume-trois-pièces : ceux là m’inspiraient aussi confiance que François Fillon.
  • des mecs-matelas-à-eau : ceux là promettaient des nuits torrides.
  • des mecs-polos-aux-imprimés-douteux : ceux là voulaient se faire remarquer mais c’était de mauvais goût.
  • des mecs-miroirs-de-salle-de-bain : ceux là étaient bien trop obsédés par leur reflet sous un néon blafard.
  • des mecs-chaussures-de-randonnées : ceux là étaient en haut d’une montagne ou d’une falaise ou suspendu à un parachute.
  • des mecs-fin-de-série : ceux là étaient là depuis bien trop longtemps.
  • des mecs-“les basiques” : ceux là étaient aussi insignifiants qu’un tee-shirt blanc, on n’a pas envie de dépenser de l’argent pour en avoir un pourtant, on sait que si on mise sur la qualité, il durera longtemps.
  • des mecs-petits-prix : ceux là étaient réservés pour les causes désespérées.
  • des mecs-chaussettes : ceux là sont fréquents, vont par paire, ne sont ni beaux, ni intéressants et peuvent être bien trop chatoyants.
  • des mecs-tuniques-parmes : ceux là sont inenvisageables.
  • des mecs-boites-de-rangement : ceux là ont l’air bien lisses mais quand on les ouvre, un gros bordel s’y cache.
  • des mecs-super-affaire-mais-qui-en-fait-ne-sont-pas-à-la-bonne-taille-ou-ne-sont-jamais-livrés : ceux là sont des réelles déceptions.
  • des mecs-j’ai-craqué-mon-budget-pour-ce-truc-et-en-fait-je-ne-le-mettrais-jamais : ceux là sont très beaux à regarder mais ne sont ni utiles ni confortables.
  • des mecs-grenouillères-en-14-ans : ceux-là ont oublié de grandir.
  • des mecs-70euros-le-t-shirt : ceux là se surestiment royalement.
  • des mecs-haltères : ceux là sont bien trop gonflés.
  • des mecs-sapins-désodorisants : ceux là sont trop près de leur pare-brise

J’ai commandé quelques articles. J’ai essayé d’en porter quelques uns. Aucun n’allait. Il faut quand même mieux faire les magasins que de commander sur La Redoute.

Illustration – Ilkra Mészely

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s